1) La bible satanique

 

La bible satanique a été écrite par Anton szandor LaVey en 1969. Il s'agit d'un recueil d'essais, d'observations, de rituels et d'idéologie satanique. Il contient les principes fondamentaux du satanisme moderne, et est considérée comme le fondement de la philosophie et du dogme satanique. Elle a été traduite en français en 2006, aux éditions du Camion noir.

  

  

La première édition de la bible satanique comportait une extension réservé aux dédicasses. La principale dédicasse fut faîte à des personnalitées telles que Friedrich Nietzsche. La seconde partie comme à elle fut consacrée à des gens comme Marilyn Monroe ( avec qui il aurait eu une liaison ) ou George Orwell.

La bible satanique est divisée en quatre livres : Le livre de satan, le livre de lucifer, le livre de Bélial et le livre de léviathanLaVey a établit la hiérarchie du livre selon le livre de la magie sacré d'abramélin le Mage, dans lequel ces quatre démons servent le chef des enfers.

Chaque livre aborde un aspect différent du satanisme et vise un but bien précis.

 

 Le livre de satan introduit le satanisme de façon dramatique. Dans ce livre, il reprend certains passages de "Might is Right" écrit par Ragnar Redbeard, qui est un ouvrage prêchant le darwinisme social, rejettant la conception des droits naturels, où l'auteur pense que seule la force physique peut faire valoir le droit moral. LaVey y a fait quelques changements qu'il considérait comme des erreures, mais à aussi confié que "Might is Right" avait été une grande source d'inspiration pour lui.
 Il est symboliquement associé à l'élément du feu. 

Satan vu par Gustave doré

 

 

Le livre de lucifer est un prolongement du livre de satan. Après le ton révolté du précédant livre, ce livre explique la philosophie et le dogme du satanisme. Le livre de lucifer est divisé en douze articles. Nous citerons les plus marquants d'entre eux :

 

  • Wanted! - God - Dead or Alive ( Recherché! - Dieu – mort ou vivant ) : Cette courte partie accuse la religion judéo-chrétienne comme étant hypocrite et utopique. Il est expliqué que pour les satanistes, l'homme a toujours crée ses dieux, et non l'inverse : Dieu est un concept humain, un moyen d'expliquer ce que les hommes ne peuvent pas expliquer par ignorance ou par manque de réalisme. LaVey expose ici la devise satanique : « I am my own god » ( Je suis mon propre dieu ).

     

  • The God You Save May be Yourself ( Le dieu que vous sauvez est peut-être vous ) : Cette partie est la continuité du concept « I am my own god ». LaVey expose ici la vision du monde satanique : Dieu est une manifestation psychologique de l'homme idéal qui crée et tue sans recevoir de jugement. Ici, il est demandé aux gens de croire en eux-même.

     

  • Some Evidence of the New Satanic Age ( Quelques preuves de la nouvelle ère satanique ) : Ici, l'auteur dénonce les sept pêchés capitaux comme étant une barrière à la nature humaine. Il précise qu'ils sont tous inévitables, et ne servent qu'à demander pardon à dieu : Par conséquent, la dépendance à l'église est assurée. LaVey va même jusqu'à dire que ces pêchés pourrait être considérés comme vertueux. Il considère cela comme un renoncement de soi-même, et déclare que la religion actuelle est démodée et qu'elle doit être remplacée par une religion appropriée aux besoins de l'homme.

     

  • On the Choice of a Human Sacrifice ( Le choix du sacrifice humain ) : Dans ce chapitre, LaVey est contre la pratique de tuer ou de blesser un animal à des fins magiques ou rituelles. Il affirme que porter atteinte à un animal innocent est injuste et inutile dans le domaine de la magie ( comme dans tous les autres domaines ).

     

  • Life After Death ( La vie après la mort ) : LaVey pense que si il n'y a pas de vie après la mort, il faut prendre soin de sa propre vie aussi longtemps que l'on peut ainsi que celle de ses proches. ( la protection étant un instinct chez les animaux, il en va de même pour les hommes selon le sataniste. ) Il condamne le suicide, sauf si "la vie elle-même est devenue une forme d'abstinence et que la mort est devenue une indulgence". ( Comme par exemple pour les malades en phase terminale ) Ceci n'est en aucun cas valable pour les suicides par dégoût de soi. On ne pourra jamais atteindre la gloire dans l'au-delà ( car il n'existe pas ) il faut donc aquérir la gloire dans sa vie.

     

  • The black mess ( La messe noire ) : The black mess est le dernier chapitre du livre de lucifer. LaVey expose ceci comme étant une invention littéraire de la part des chrétiens pour convaincre la population de la dépravation des personnes accusées de sorcellerie ( qui, comme le souligne LaVey, étaient le plus souvent innocent, seulement coupable d'avoir été excentrique, sénile ou laid ).

 

 Le livre de Lucifer est certainement le livre le plus important de la bible satanique : Les principaux fondements du satanisme sont inclus dans cette section de la bible.

Stylistiquement, elle est écrite avec un choix de mots simples, afin de s'assurer que les points importants sont clairement évoqués et non soumis à une réinterprétation. Tous les textes figurant dans le livre de Lucifer sont tenus pour dogme satanique, invariables et indiscutables.
Ce livre est symboliquement associé à l'élément de l'air.
 

 « la chute de lucifer », illustration de Gustave Doré.

 

 

 Le livre de Bélial présente le concept de la magie satanique. LaVey y définit la magie et son application. Il est divisé en cinq chapitres ( Nous relèverons seulement les plus importants ) :

 

  • The Three Types of Satanic Ritual ( Les trois types de rituels sataniques ): le «Lust Ritual» a pour but d'attirer sexuellement une personne. Le «Compassion Ritual» a pour but d'attirer la compassion des personnes aimées. Le «Destruction Ritual» est employé afin de détruire les ennemis.  ( Nous approndirons cela dans la partie «le satanisme moderne» ).

     

  • The Ritual, or "Intellectual Decompression Chamber" ( Les rituels ou «La chambre de décompression intellectuelle» ): Ici, LaVey explique le rôle des rituels effectués seul ou en groupe. Il suggère que les rituels de destructions peuvent être renforcés par l'esprit du groupe mais que les rituels de compassion et de luxure doivent être réalisés seul. Il décrit la chambre rituelle comme une « Chambre de décompression intellectuelle » ou lieu choisi afin de délivrer l'énergie accumulée lors des rituels.

     

  • The Ingredients Used in the Performance of Satanic Magic ( Les ingrédients utilisés dans la pratique de la magie satanique ) : LaVey énumère cinq éléments indispensables à la pratique de la magie satanique : Le désir, le calendrier, les objets ( dessins, poupées, poèmes … etc ), la direction ( Le magicien doit savoir ce qu'il veut ) et une conscience morale ( Le magicien doit tempérer sa magie avec une dose de bon sens )

 
 Le livre de Bélial est symboliquement associé à l'élément de la terre.

  

 Bélial est un démon cité dans la bible et régnant sur l'Orient.

 

 

Le livre de Léviathan énonce des instructions sur ce qui doit être dit et fait au cours des rituels. Ce livre comporte majoritairement des invocations et des versets sataniques, ansi que l'invocation à Satan effectuée avant chaque rituels.

Le livre de Léviathan est symboliquement associé à l'élément de l'eau.

 

« La destruction de Léviathan », gravure de Gustave doré, 1865.
Léviathan est un monstre marin évoqué dans la bible.

 

 

Dans cet ouvrage, LaVey expose ses idées sur le satanisme. Il précise d'ailleurs quelques temps après que ce livre n'est pas une référence véridique, et que c'est à l'individu d'établir ses propres règles. Ce livre se rapproche plus d'un essai philosophique que d'un livre religieux.

Par la suite, il écrira d'autre ouvrages consacrés à certains aspects du satanisme, dont The Devil's Notebook, The Satanique Witch et Satan Speaks.

 

    

Autres ouvrages d'Anton szandor LaVey

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site