3) Le satanisme chez les jeunes

 

 

 Groupe de jeunes satanistes

 

A l'adolescence, le corps et les idées des jeunes changent : Ils sont situés entre le monde de l’enfance et la vie d'adulte.
Depuis quelques années, les jeunes tendent de plus en plus vers le satanisme. Ce phénomène peut devenir inquiétant à cause des dérives qu'il peut engendrer. 

L'adolescent est attiré par l’idéologie sataniste, car il trouve dans cette religion une notion de rebellion face à l'autorité : Il se représente comme Satan, se révoltant contre Dieu, symbôle de domination. Mais l'appartenance à ces groupes sataniques n'offrent pas le même but à ces jeunes :

- D'un côté, l'adhésion à certains groupes satanistes offre aux jeunes un repère identitaire, la satisfaction d'appartenir à un groupe plus qu'une vraie croyance au diable : Il peuvent ainsi affirmer leur différence. 

- De l'autre, les jeunes voit le diable comme un héro, symbole de puissance et d'individualisme.

De plus, à cet âge le satanisme peut être dangereux. Chez les adolescents, certaines réflexions sur la mort apparaissent. Poussées à l'extrème, elles peuvent entraîner une dépression et des idées de suicide, poussées par la curiosité de l'après-vie. (Notons que 5% des suicides des moins de 21 ans sont liés au satanisme en france).

  → En 2005, deux adolescentes de 14 ans (Marion et Virginie) se jettent du dix-septième étage d'une tour d'Ivry-sur-Seine. Un pacte suicidaire soigneusement mis en scène par les jeunes filles : elles ont convié leurs camarades de classe à assister à leur défenestration. On sait aujourd'hui qu'elles étaient adoratrices de Satan.

On remarque également d'autre risques : Trouble du comportement, associabilité, délinquance. 
En effet, les vandalisations de cimetière sont de plus en plus nombreuses : Crucifix renversés, pentagrammes et 666 tagué, sépultures détruites … etc. Dans certain cas, cette délinquance bascule même dans la criminalité.


   

Deux cent quarante-six tombes vandalisées dans le cimetière d'Elne, en juin 2008.

 

Nous pouvons aussi parler de « satanisme culturel » : L'apparition de la musique métale, des livres et des films à caractères sataniques, ainsi que la mode gothique contribut à l'endoctrinement des jeunes dans le milieu satanique.
 

 

  Une affiche Heavy Métal représentant le salut cornu.

 
La motivation des « jeunes satanistes » est rarement religieuse. La majorité d'entre eux ne connaissent pas la philosophie satanique, ses dogmes, son but. Pour eux, ce n'est qu'un moyen d'affirmer leur mal-être par rapport aux changements auquels ils doivent faire face.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site